La propreté chez le chiot

Classé dans : éducation et comportement | 0

La propreté au sens humain du terme, n’est pas innée chez le chiot. Il va devoir apprendre ce que l’on attend de lui.

La propreté au sens “canin” du terme, se résume à ne pas faire ses besoins là où l’on mange et là où l’on dort. C’est généralement ce que la chienne apprend à ses petits lorsqu’ils sont avec elle. De notre point de vue à nous humains, nous considérons qu’un chien est propre s’il ne fait pas ses besoins dans la maison. Nous attendons de lui qu’il fasse à l’extérieur. Il va donc falloir expliquer à notre chiot ce que l’on attend de lui, car il ne peut le deviner seul.

Comment s’y prendre :

Il va falloir sortir votre chiot régulièrement:

– Dès qu’il se réveille le matin, emmenez-le à l’endroit où il doit faire ses besoins. Ceci même s’il a déjà fait dans la maison.

– Après chaque repas, votre chiot aura rapidement besoin de se soulager. Mieux vaut qu’il soit au bon endroit au bon moment.

– Dès que votre chiot se réveille après une de ses nombreuses siestes, emmenez-le dehors.

– Après une partie de jeux, alors que le chiot revient au calme, il va se détendre et ses sphincters avec lui. Il aura donc besoin de se soulager.

L’idéal quand vous le sortez est de rester avec lui. Cela vous permettra d’une part, de savoir s’il a fait ou non, et d’autre part de le récompenser s’il s’est exécuté.

propreté chez le chiot

S’il se met en position au bon endroit, et se soulage, laissez-le terminé. Dès qu’il se redresse, félicitez-le copieusement. N’hésitez-pas à être un peu théâtral. Votre chiot ne comprendrait pas qu’il s’agit d’une récompense si vous lui donnez un petit “c’est bien” discret. On peut même éventuellement donner une petite récompense gustative pour renforcer un peu.

Si, bien trop occupé à courir après les papillons, il en oubliait de faire ses besoins, en étant sorti avec lui, vous en serez conscient. Il suffira alors de le surveiller en rentrant à la maison. Dès qu’il retournera au calme, l’envie se fera probablement sentir. Dans ce cas, vous le verrez se mettre en position (souvent les chiots tournent un peu sur place et reniflent le sol avec de se baisser). Dîtes-lui “Non” et sortez-le de nouveau.

A chaque fois que vous le verrez se mettre en position de se soulager à l’intérieur adoptez le même comportement.

Récompense et réprimande, trouvez l’équilibre.

Il faut le récompenser le plus souvent possible lorsqu’il fait au bon endroit. De même, il faut lui dire “Non” tout aussi régulièrement  s’il se prépare ou commence à se soulager à l’intérieur. Rien ne sert de le bousculer trop dur, un simple “Non” énoncé sur un ton ferme suffira à lui faire comprendre votre mécontentement. Ainsi, il va pouvoir faire la part des choses et comprendre ce que vous attendez de lui.

Si vous arrivez trop tard et que le petit “dépôt” est déjà fait au mauvais endroit, rien ne sert de se fâcher. Ne nettoyez pas devant lui. Évitez d’utiliser des produits javellisés qui pourrait l’inciter à revenir faire au même endroit.

En moyenne les chiots sont propres autour de 4 mois voir un peu plus. Comme l’apprentissage de la propreté pour les enfants, l’âge peut varier un peu d’un individu à l’autre. De même lorsque le chiot commence à comprendre ce que vous attendez de lui, il peut encore y avoir quelques accidents. Vos meilleurs atouts pour cet apprentissage, comme pour tant d’autres, sont la patience et la régularité.