Le rappel, comment le travailler?

Classé dans : éducation et comportement | 0

Nous apprécions tous nos promenades avec nos chiens. Et lorsque cela est possible pour leur sécurité, nous aimons pouvoir laisser nos compagnons libre de se déplacer comme ils veulent. Pour cela, faut-il encore que lorsque nous rappelons “Médor”, celui-ci ne fasse pas la sourde oreille. D’où l’importance de travailler le rappel.

A quel âge travailler le rappel?

Cela peut se travailler à n’importe quel âge pour des chiens adultes bien sûr. Mais on peut commencer à travailler le rappel très jeune. Presque dès l’arrivée du chiot à la maison, une fois qu’il a pris ses repères dans son nouveau foyer.

Comment le travailler?

Dans un premier temps, il va falloir expliquer à notre chien ce que l’on attend de lui. Et pour simplifier les premiers exercices, l’idéal est de commencer le rappel dans son environnement. Ainsi pour commencer, il sera moins déconcentré par diverses sources de stimulations. Cela peut être dans le jardin ou bien même dans la maison.

Partez au départ du principe que le chien ne sait pas ce que vous attendez de lui. De ce fait, si vous lui dîtes “au pied” ou “vient” sur un ton neutre et en restant droit comme un I, il n’aura pas forcément envie de vous rejoindre. Il faut que votre façon de l’appeler soit attractive. N’hésitez pas à prendre un ton joyeux, à vous baisser, voir à frapper dans vos mains. Dès que le chien prend la bonne direction, commencez à le récompenser à la voix, n’attendez pas forcément qu’il soit arrivé jusqu’à vous pour lui expliquer que c’est bien cela que vous attendez de lui.

Pensez également à dire son nom avant l’ordre “vient ici” ou “au pied”. Cela permettra de capter plus facilement son attention.

le rappel

Travailler le rappel en extérieur

Lorsque vous commencer à travailler le rappel en extérieur, choisissez un endroit sécurisé, loin de la route. Perdez le réflexe que nous avons tous de systématiquement suivre notre chien pour le rattraper. Si celui-ci prend de l’avance et s’éloigne de vous, au contraire, bifurquez à droite ou à gauche. Ainsi, votre chien se rend compte qu’il doit surveiller vos déplacements, et pas uniquement l’inverse. Vous pouvez même accentuer cet apprentissage en jouant à cache-cache avec  votre compagnon. Ainsi, s’il s’éloigne, vous pouvez vous cacher derrière un arbre par exemple. Rapidement il devrait se mettre à vous chercher. S’il va dans la mauvaise direction, faîtes un bruit afin de le remettre dans la bonne direction. Faites en sorte que votre chien ait l’impression que c’est bien lui qui vous retrouve. Il apprend ainsi à être attentif à vous lors de la promenade, et donc à moins s’éloigner.

Autre petite astuce, lorsque votre chien vous regarde mais ne revient pas, il est souvent bien plus efficace de partir en courant dans la direction opposée, que de lui courir après.

Et les friandises?

Il est possible éventuellement de donner une friandise sur un très beau rappel, mais cela ne doit surtout pas être systématique. Par ailleurs, il ne faut surtout pas montrer la friandise au moment du rappel. Cela ne doit pas devenir du “chantage à la nourriture”. On rappelle le chien, il revient, on le récompense copieusement à la voix et à la caresse, et éventuellement occasionnellement, on sort de la poche une récompense gustative.

Les erreurs à ne pas commettre

Ne pas disputer un chien qui tarderait à revenir parce qu’il a été trop long. Il pourrait associer le fait de revenir à la punition.

Faire également attention à ce que votre chien n’associe pas le rappel à la privation de liberté. Par exemple, si vous libérez votre chien un long moment et ne le rappelez qu’au moment de remettre laisse. Ou bien si vous laissez votre chien profiter du jardin qu’il adore et ne le rappelez que pour l’enfermer au moment de partir travailler. Pour palier à ce problème, rappelez souvent votre chien, juste pour le récompenser, puis laissez le repartir. Ainsi le rappel ne sera pas systématiquement suivi de la privation de liberté.

Enfin, s’il faut le rappeler plusieurs fois lors de la promenade, il ne faut pas non plus le noyer dans trop d’informations en lui parlant sans arrêt pour se rassurer soi. Sinon, lorsque vous aurez besoin qu’il soit attentif à vous, vous aurez perdu sa concentration vis à vis de vous.

dressage au rappel