La socialisation du chiot

Classé dans : conseils divers | 0

La socialisation est une étape importante du développement du chiot. Celui-ci apprend alors à connaître son environnement. Il apprend à adapter son comportement à de nombreuses situations ainsi qu’à communiquer avec son entourage. Les expériences que le chiot vit à cette période sont cruciales pour le reste de sa vie. Certaines sont même indispensables à son futur équilibre. C’est une étape qu’il sera impossible de répéter ultérieurement, c’est pourquoi il est important d’y consacrer le temps nécessaire dans le jeune âge du chien.

Le plus fort de la période de socialisation s’étend  entre la troisième et la douzième semaine de vie du chiot. Idéalement, le chiot devra donc avoir amorcé en grande partie sa socialisation chez l’éleveur. Il la poursuivra dans son nouveau foyer.

 

Socialisation avec ses congénères

Le chiot doit dans un premier temps être socialisé à ses congénères. Cela commence par les contacts avec sa mère et sa fratrie. Il apprend ainsi le langage canin et les comportements sociaux. Cela lui servira toute sa vie dans ses relations avec les autres chiens. Avec sa mère et ses frères et soeurs, il apprend également à contrôler ses mâchoires par le jeu notamment. Il apprend à être capable d’auto-contrôles.  D’où l’intérêt de ne pas séparer trop tôt un chiot de sa mère (de toute façon pas avant l’âge de 8 semaines). Une fois qu’il a une bonne protection vaccinale, il est important de poursuivre les contacts positifs avec d’autres chiens, eux mêmes sociables et en bonne santé.

socialisation du chiot

Socialisation à l’humain

Cependant, le chiot ne doit pas évoluer uniquement avec ses congénères. Il est également indispensable qu’il assimile le contact avec l’homme comme expérience positive. Pour ce faire, ses contacts avec la gente humaine doivent être variés. Il doit côtoyer de nombreuses personnes variées, hommes, femmes, enfants. Afin d’habituer le chiot à différents éléments, on peut porter chapeaux ou casquette, à l’occasion un casque, un parapluie ou autre. les enfants peuvent utiliser un vélo, une trottinette, ou bien une poussette. N’hésitez donc pas à inviter de nombreuses personnes à la maison, souvent et par petite touche. Et dès que le chiot a une bonne protection vaccinale, emmenez-le en extérieur, à la rencontre du monde de façon progressive.

 

socialisation chiots

Socialisation à son environnement

Le chiot apprend à ce moment de sa vie à connaître ce qui l’entoure. Il doit donc être mis en contact avec différentes odeurs, textures de sol (bitume, gravier, pelouse, sable, carrelage, autre…). Il doit apprendre à s’adapter à différents bruits, comme la télévision, la radio, l’aspirateur. Mais il faut également penser à l’habituer à d’autres bruits, comme une perceuse, la circulation, les détonations de pétards, la foule, etc. On peut télécharger de nombreux bruitages sur internet que l’on peut déjà faire écouter au chiot dans son environnement puis ensuite, lors de sorties. N’hésitez pas à utiliser les divers éléments qui vous entoure pour enrichir vos séances de travail (un abris bus, des travaux, une poussette qui passe, etc).

Pensez également à mettre votre chiot face à différents animaux tels que chats, vaches, moutons, chevaux…

De façon générale, plus votre chien va vivre d’expériences variées et positives dans son jeune âge, plus il sera sociable. Il saura alors apprivoiser de nouvelles situations, et s’adapter à de nouveaux éléments. Aussi, dès que ses vaccins le protège des maladies, sortez votre chiot dans des endroits variés. D’abord une rue calme, puis plus bruyante, puis un petit marché ou un vide grenier, etc. L’idéal étant d’avoir grandement commencé ces différents apprentissages avant l’âge de 4 mois (ils doivent ensuite être poursuivis).

Quelques précautions

Prenez tout de même quelques précautions sanitaires. Tant que votre chiot n’a pas une bonne protection vaccinale, vous pouvez par exemple le sortir en ville en le prenant dans vos bras. Ainsi il apprivoisera les bruits, les odeurs, l’ambiance, sans risquer d’attraper de vilaines maladies. Ne le laissez pas renifler ni lécher les déjections d’autres chiens. Ne le présentez qu’à des chiens vaccinés, sains et sociables.

 

Séances spécifiques pour chiots

Il est possible de suivre chez moi des séances de groupe pour chiots, durant lesquelles nous travaillons principalement la socialisation, ainsi qu’une initiation à l’éducation. Il est également possible d’organiser des sorties ensemble avec votre chiot, afin de vous aider à travailler divers points de socialisation, en ville par exemple.

 

Conclusion

Afin de bien socialiser votre chiot, il faut y travailler souvent et par petites touches. C’est un travail qui prend du temps, mais vous permettra d’avoir un chien adulte bien dans ses poils et à l’aise dans diverses circonstances. vous pourrez ainsi l’emmener un partout avec vous plus facilement si vous le souhaitez et profiter pleinement de votre compagnon.